Revenir au site

 

Des idées fraîches contre le réchauffement climatique

eqlosion a organisé pour la deuxième fois un Climathon des jeunes. L’événement s’est déroulé le 3 février au collège du Chêne à Aubonne et a réuni une soixantaine d’élèves autour de la thématique de l’agroalimentaire. Âgés entre 12 et 13 ans, ces derniers ont su faire preuve d’inventivité et d’enthousiasme. 

Faut-il encore vraiment présenter le concept des Climathons? Ces événements organisés sous forme de réflexions collectives face aux défis climatiques ne cessent de se multiplier dans le monde. Celui du 3 février à Aubonne avait cependant la particularité de s’adresser à de jeunes adolescents et de se dérouler dans le cadre de leur école. Les élèves avaient une journée pour trouver des solutions concrètes et applicables à leur échelle pour réduire la pollution induite par l’agroalimentaire. 

Un programme chargé mais riche en résultats

“Je suis agréablement surpris par la qualité des projets qui ont été proposés par mes élèves” raconte Mathieu Marino, enseignant au collège du Chêne et co-organisateur de l’événement. “Nous avions préalablement discuté de la thématique de l’agroalimentaire en classe mais toutes les idées qui ont été développées aujourd’hui viennent de leur imagination”. La soixantaine d’élèves - répartie en neuf équipes - n’avait en effet pas accès à internet pour élaborer une solution originale. Néanmoins, à l’issue de la journée, toutes les équipes ont réussi à présenter devant le jury une ébauche de projet. “L’une des principales difficultés a été de réussir à capter l’attention de tous les élèves, notamment les moins scolaires d’entre eux” complète Olivier Gavin, un autre enseignant participant à l’événement. “Pour certains, devoir rester concentrés toute la journée sur une même tâche n’est pas évident. Mais c’est aussi par conséquent un bon exercice”. De manière générale, les deux maîtres ont apprécié l'aspect pédagogique du Climathon. Outre la sensibilisation aux problèmes climatiques, les élèves y ont appris le travail en équipe, la gestion du temps, ils ont développé leur créativité, leur esprit de synthèse et se sont exercés à la présentation orale. 

De leur côté, les élèves semblaient également satisfaits de leur journée comme le témoignent Adrien et Quentin, deux élèves de l’équipe gagnante. “Nous aimons beaucoup participer à ce Climathon. C’est plus amusant et stimulant que d’être en cours. On apprécie aussi le fait de travailler en groupe avec des élèves d’autres classes.” Ils ajoutent avoir été impressionnés par la présence des nombreux adultes venus les écouter et qui leur a conféré le sentiment d’être importants et pris au sérieux. Trois chercheuses de l’université de Lausanne étaient en effet présentes dans la salle aux côtés des enseignants, des organisateurs, des quelques intervenants extérieurs et des quatres membres du jury. Lucia et Florian, deux autres participants, corroborent les propos de leurs camarades. Ils ont eux aussi globalement apprécié l’activité mais regrettent par contre de n’avoir pas appris suffisamment de choses. Pour Mathieu Marino, “il y avait en effet une grande disparité entre les élèves. Si certains sont déjà très sensibilisés aux thématiques du climat, d’autres n’ont que très peu de connaissances sur le sujet .”

broken image

 

Créer des sacs en tissu pour remplacer ceux en plastique

Si parler dans un micro devant un public de près de huitante personnes n’est pas un exercice facile, les élèves ont pourtant relevé le défi haut la main. Tous se sont exprimés. Chacune à leur tour, les neuf équipes ont pu présenter leur idée de projet devant les autres participants et devant le jury. Ce dernier était composé de Mme Sandra Linder, Municipale d’Aubonne, de M. Nicolas Sarrasin, doyen de l’école, de M. Claude Baehler, président de Prométerre et de Raphaël Gétaz, coordinateur du marché d’Aubonne et des jardins de Chivrageon. Après délibération, un projet vainqueur a été désigné. Il propose que les écoliers fabriquent en cours de couture des sacs en tissu réutilisables pour remplacer ceux en plastique distribués habituellement dans les magasins. La vente de ces sacs pourrait se faire en partenariat avec les commerçants d’Aubonne ou par porte-à-porte directement chez les habitants de la commune. Cette idée gagnante a été talonnée de près par une autre proposant de mettre en place quelques astuces simples pour lutter contre le gaspillage à la cantine telles que: des sondages auprès des élèves pour connaître leurs goûts alimentaires ou encore la possibilité pour eux de choisir la taille des portions. Ce qui a séduit le jury dans ces idées est leur faisabilité ainsi que la possibilité pour les élèves de participer directement à leur réalisation. C’est un peu plus compliqué pour d’autres propositions, comme par exemple le projet qui sollicitait la participation d’un certain Roger Federer. 

Avoir de la suite dans les idées

A l’instar des enseignants, les organisateurs tirent un bilan très positif de la journée. “Les élèves m’impressionnent toujours par leur implication et leur envie de bien faire. Ils ont un grand besoin d’être rassurés sur le travail qu’ils effectuent et doutent souvent de leurs idées les estimant peu innovantes ou mauvaises. Notre équipe est ravie de les soutenir dans ce travail complexe qui leur est demandé” explique Nina Salamon, organisatrice de l’événement chez eqlosion. “La prochaine étape est maintenant la mise en pratique des idées les plus prometteuses. Les enseignants et les élèves peuvent compter sur le soutien d’eqlosion pour cette future phase de développement.”

Après cette expérience réussie, plusieurs dates sont déjà agendées. De nouveaux Climathons des jeunes auront lieu respectivement le 18 mars prochain à Morges au collège de Beausobre, le 29 mars à Montreux au collège Rambert, le 11 avril à Renens avec cette fois-ci des gymnasiens, puis à Sierre en octobre 2022.