Revenir au site

Entreprises durables: SBTi, une méthode pour fixer des objectifs pertinents

Interview de Holger Hoffmann-Riem, Docteur en science de l’environnement et Chef de projet SBTi chez Go for Impact

broken image

La

Science Based Targets Initiative (SBTI) - promue en Suisse notamment par Go for Impact - s’adresse aux entreprises du monde entier, indépendamment de leur taille. Elle les accompagne dans une démarche qui vise à fixer puis à atteindre des objectifs climatiques agréés par la communauté scientifique. L’objectif est de réduire les émissions carbone des entreprises tout en renforçant leur compétitivité.

M. Hoffmann-Riem, pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots?

Après des études en sciences de l'environnement, je me suis d’abord concentré sur les polluants chimiques dans les lacs et dans les sols. Lorsque le changement climatique est devenu plus pressant, mon attention s’est ensuite déplacée sur cette problématique. J’ai participé à la création de diverses start-ups pour lutter contre le changement climatique et, en 2011, je suis devenu le premier responsable de l'innovation au WWF. Suite au rejet de la loi sur le CO2 en 2021, j’ai alors décidé d'aider les grandes entreprises suisses qui souhaitent fixer des objectifs climatiques de manière volontaire. C'est ainsi que je suis arrivé à promouvoir le projet SBTi chez Go for Impact. J’essaie entre autres de créer un écosystème d'organisations capables de soutenir les différentes entreprises dans ce domaine.

Comment fonctionne l'association Go for Impact?

Go for Impact est une association créée en 2018 par des associations économiques suisses, des ONG, des instituts de recherche et le secteur public. L'association se considère comme une plateforme de coopération - entre les entreprises, la science, la société et l'administration publique - pour soutenir l'économie suisse dans la réduction de son impact environnemental dans le pays et à l'étranger. L'association ne fait pas de politique, mais se concentre sur des solutions concrètes et initie des projets collectifs. Elle fournit une liste d'outils sur le thème des chaînes d'approvisionnement durables et organise des webinaires. Go for Impact est également co-sponsor des Green Business Awards. Actuellement, son projet le plus récent et le plus important est la diffusion en Suisse des objectifs basés sur la science (promus et portés par la Science Based Targets Initiative).

Quels sont les avantages pour une entreprise de s'engager dans une SBTi?

Cela dépend de l'entreprise. Selon la loi, les grandes entreprises doivent devenir actives dans la protection du climat. Dès l'an prochain, elles devront justifier leurs émissions de gaz à effet de serre pour l'ensemble de leur chaîne de valeur. De leur côté, les PME (petites et moyennes entreprises) ne peuvent pas échapper non plus aux mesures de protection climatique, parce que de plus en plus de leurs partenaires/fournisseurs fixeront des objectifs climatiques fondés sur la science pour l'ensemble de leur chaîne d'approvisionnement. Lors de prêts ou d'investissements, les banques et les investisseurs sont également susceptibles de vérifier à l'avenir si leurs clients ont des objectifs climatiques crédibles. Finalement, il deviendra plus difficile pour les entreprises sans engagement crédible en faveur du climat d'attirer des employés talentueux.

Quelles sont les principales questions que les entreprises se posent lorsqu'elles s'intéressent à la SBTi?

Les entreprises ont souvent des questions pratiques sur le fonctionnement de l’initiative SBT et sur ce qui est attendu d’elles. Cependant, les discussions tournent principalement autour des coûts et bénéfices de l’engagement. Les coûts purs de validation des objectifs et des mesures au sein de l'organisation internationale sont négligeables. Les entreprises doivent par contre être disposées à engager des ressources internes et, selon les circonstances, il peut également leur être nécessaire de faire appel à un cabinet de conseil spécialisé. Dans l'ensemble, la SBTi reste un bon investissement pour la plupart des entreprises.

Quel est le profil des entreprises avec qui vous travaillez?

Actuellement, 110 entreprises suisses ont déjà des objectifs SBT ou se sont engagées à en fixer. Concrètement, nous travaillons à faire connaître l'initiative en collaboration avec l'industrie et les associations commerciales régionales et nous développons des programmes spécifiques. Par exemple, nous collaborons avec la chambre de commerce de Soleure et Swiss Medtech. Nous offrons également des consultations préliminaires gratuites aux entreprises, aussi bien aux petites start-ups qu'aux grandes firmes.

Au cours des dernières semaines, nous avons été en pourparlers avec un grand fournisseur d'énergie, un prestataire de services financiers et une entreprise de logistique. Ils peuvent tous jouer un rôle clé dans la décarbonisation de leurs chaînes d'approvisionnement en fournissant de l'électricité neutre en carbone, en offrant des services de transport à faible émission de carbone ou en liant leurs prêts à l'action climatique.

Quelles sont les plus grandes réalisations effectuées par Go for Impact et quels sont les prochains défis à relever?

Notre objectif est qu'au moins 500 entreprises rejoignent l'initiative SBT d'ici fin 2024. Il est souvent difficile d'évaluer notre influence réelle sur leurs décisions. Mais si nous réussissons à convaincre des entreprises suisses de rejoindre l'initiative SBT, l’impact sur les émissions de CO2 sera mondial: en effet, si nous additionnons toutes les émissions de CO2 que les entreprises suisses émettent le long de leurs chaînes d'approvisionnement, nous arrivons à 450 millions de tonnes par an, ce qui correspond à environ dix fois les émissions domestiques en Suisse.

Notre plus grand défi aujourd'hui est de créer des structures permettant à des centaines de petites entreprises de calculer leur empreinte carbone et de fixer facilement leurs objectifs de réduction. Contrairement aux grandes entreprises, elles ne disposent généralement pas de leurs propres équipes internes de développement durable. Il est donc utile de les mettre en contact avec des conseillers qualifiés pour les accompagner. Nous souhaitons également permettre aux entreprises de trouver des outils logiciels adaptés à la comptabilisation des gaz à effet de serre. 

L'association est surtout présente en Suisse alémanique. Qu'en est-il de la Suisse romande?

Go for Impact vise à connecter toutes les principales parties prenantes du pays. La plupart des organisations membres de notre association sont actives dans toute la Suisse, en particulier dans la partie germanophone. Mais le projet SBTi devrait également avoir un impact en Suisse romande et au Tessin. Par conséquent, pour accélérer le projet en Suisse romande, nous avons engagé Jasmine Bitar, consultante en durabilité et analyse du cycle de vie chez eqlosion.

 

broken image

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre newsletter!