· entrepreneursdufutur

Un des seuls miels bio de la région, une livraison à la force des mollets, l’empreinte environnementale analysée et réduite au minimum, l’association Mellifera prouve par l’exemple que réduire son empreinte et favoriser la biodiversité, tout en développant une activité économique viable, est possible.

Et pourtant, saviez-vous qu’avec le prix du miel actuel, un apiculteur gagne entre CHF -5.- et CHF 7.- de l’heure! Mellifera a donc dû réfléchir à son modèle d’affaires pour diversifier les sources de revenus.

« L’apiculture ne se résume pas à produire du miel » selon Guillaume Schneider, un des fondateurs, dont une des activités est de partager et transmette sa passion, notamment auprès des écoles. Et la demande est forte, soyez patient si vous sollicitez une visite.

La suggestion de la semaine:

- la meilleure manière de vous impliquer, c’est parrainer une ruche Mellifera en tant que particulier ou organisation: https://lnkd.in/dfq6aqe 

Note: La disparition des insectes pollinisateurs est identifié par le living planet report du WWF comme une des menaces pour l’humanité. En Allemagne, plus de 75% des insectes volants ont disparus en 30 ans. https://lnkd.in/dfq6aqe

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK